Quel vêtement de travail choisir lorsqu’on est Plâtrier et plaquiste ?

Plusieurs corps de métier possèdent des vêtements de travail qui ont des spécificités assez reconnaissables. Les peintres, plaquistes ou plâtriers ne dérogent pas à la règle. Professionnels du revêtement des murs et de la décoration, leur tenue doit pouvoir aligner qualité et résistance pour bien s’adapter à la rigueur de leur travail.

Comment s’habiller lorsqu’on est plâtrier et plaquiste ?

À l’origine, on qualifie de “blanc de travail” la tenue du peintre, plâtrier et plaquiste. Le blanc servait donc de référence à ce métier du bâtiment jugé moins salissant. Quelques motifs de couleurs (habituellement noires) pouvant s’y ajouter par endroits. Pour remplir sa fonction, un vêtement de plâtrier et plaquiste se doit d’être près du corps. Pas serré, sans toutefois être trop ample, afin de permettre au professionnel de conserver sa liberté de mouvement.

Ce “blanc de travail” est souvent en polyester-coton ou en 100% coton. Le coton a l’avantage d’être un excellent absorbant, par contre il s’use plus vite au fil des lavages. Le polyester-coton offrira à votre tenue de travail une meilleure durabilité dans le temps et sera plus facile à entretenir.

Que comprend une tenue de plâtrier complète ?

Qu’il s’agisse d’une blouse de travail, d’une cotte à bretelles ou d’un pantalon de travail, le choix d’une tenue professionnelle complète du plâtrier et plaquiste doit se faire en fonction des exigences du chantier. Pour le pantalon blanc de travail, préférez-le multipoches, assorti d’un gilet ou d’une veste de travail blanche. Les salopettes du plaquiste offrent également une protection et un confort optimal, avec ses nombreuses poches et ses bretelles élastiques.

La grande exigence est d’avoir une tenue fonctionnelle, confectionnée dans des matières douces et naturelles, respirantes, et donc agréable à porter lors de vos activités professionnelles.

De nombreux peintres, plaquistes et plâtriers sont bien conscients de la difficulté à conserver un “blanc de travail” immaculé ! Ainsi, ils privilégient des blancs pas chers, qui assurent une facilité d’entretien, et qui sont assez économiques pour être changés rapidement.

La protection face aux risques du métier

Souvent amené à travailler accroupis ou à genoux, les pantalons de travail Wurth Mody des plâtriers et plaquistes doivent être renforcés sur les genoux avec des genouillères. La tenue du plaquiste doit également le protéger de la poussière légère qui s’infiltre un peu partout. Pour une protection efficace, nous vous conseillons de porter un masque respiratoire, de même que des gants de travail, afin de ne pas être soumis aux allergies.

Il est clair que les risques sont multipliés au cours des différents gestes de chantier. En effet, les plaquistes et plâtriers portent souvent des charges lourdes susceptibles de tomber par inadvertance à n’importe quel moment. Imaginez dans le cas d’un peintre, un pot de peinture qui tombe par maladresse sur le pied de l’artisan. Le port de chaussures de sécurité (conformes à la norme EN 20345) n’est donc pas à prendre à la légère ! Elles sont conseillées pour protéger des chutes d’objets lourds, des risques de glissade ou de marche sur un clou.